Logo, insigne & emblème

Création de logo, RouenLogo ?

Le logo est connu de toutes et tous : symbole d’une marque, d’une enseigne, il véhicule l’image d’une entreprise ou d’une institution en étant présent sur l’ensemble des outils de communication qui serviront à celles-ci à diffuser informations, publicités et offres marketing. Il n’empêche que l’utilisation de ce terme a été vulgarisée et dévoyée, pour perdre de sa précision : la conséquence indirecte est que son utilisation, et donc sa pertinence, a perdu de son efficacité pour ne plus être qu’une image, parmi tant d’autres.

Déjà, on ne dit pas “logo”, mais “logotype”. Ensuite, il n’a rien à voir avec une image ou une quelconque icône : le logo, c’est du texte. Point.

Il s’agit, à l’origine, du nom d’une marque ou d’un produit, représenté au travers d’une typographie propre et exclusive amenant à la création d’une fonte de caractère unique.

Le logo peut avoir plusieurs formes : souvent appelé “monogramme” dans l’industrie automobile (à tort aussi, comme nous le verrons plus bas), il illustre alors la marque placée sur les véhicules. Il peut aussi, mais cela est moins connu, être sonore : on parle alors couramment de “jingle”, son ou musique brève destinée à représenter une marque sur les ondes radios ou l’audiovisuel.

Les premiers logos

Ce sont les imprimeurs qui, dépositaires exclusifs de la capacité à créer de nouvelles typographies et à les mettre en œuvre, furent les premiers à afficher des logotypes. L’essor industriel et la concurrence naissante du 19ème siècle les incita à se démarquer ainsi.

La publicité fit son apparition et l’on vit apparaître de plus en plus de produits ou de marques désirant se démarquer de leurs concurrents. Le but devint d’afficher une image marquante et facilement identifiable. Il s’agissait souvent de lettres simples mais associées entre elles, parfois transformées en symboles. Plus tard, ces symboles furent travaillés plus avant. L’on en vînt à y ajouter le nom du produit ou de la marque sous une forme plus lisible : les premiers “logos combinés” étaient nés.

Avant que ne soit institutionnalisé la notion de “logo”, au début du 20ème siècle, on peut rappeler que la nécessité, ou l’envie, de marquer sa propriété ou d’apposer sa signature sur ses produits ou créations, remonte à l’aube des temps. Les artisans, depuis l’Antiquité, apposaient sur leurs œuvre un petit signe facilement identifiables (c’était souvent pour revendiquer une paternité et se faire ainsi payer). Les éleveurs marquaient ainsi leur bétail. On peut aussi mettre en avant que l’héraldique et ses blasons jouaient un même rôle : être identifié.


Création de logo, RouenLe monogramme

Les premiers logos avaient donc, en quelque sorte, valeur de signature. Ils étaient alors composés, comme dit plus haut, d’un ensemble de lettres, souvent des initiales, regroupées et associées ensemble pour former ce que l’on nomme un “monogramme”. Dans l’exemple à gauche, ce monogramme est simple car il n’y a pas d’association graphique des deux initiales, mais ainsi, je pense que cela est parlant.

On le retrouve alors sur les sceaux (on parle de “chiffre” lorsque il s’agit d’un monogramme princier), des meubles, des livres, mais essentiellement sous la forme de broderie apposée sur les bannières, utilisées généralement sur les champs de bataille, mais aussi les trousseaux de mariage marquant l’appartenance à une famille.

L’insigne

Plus tard, avec l’essor de l’imprimerie et la capacité de reproduire à l’envie toute forme et toute image, on vit apparaître des “insignes”. Ce  sont ces images que l’on nomme à tort “logo”. Le petit crocodile de Lacoste, par exemple, est un insigne et non un logo.

Cet insigne, pour les marques de grand renom, peut se substituer totalement au logo. Nike, par exemple, n’a plus besoin de typographie pour être identifié ; son insigne suffit.

Création de logo, RouenL’emblème

Lorsque le logo, typographique donc, est associé à l’insigne de la marque, on parle alors “d’emblème”. Dans l’exemple en image, à gauche, se trouvent associés l’insigne (ici, il s’agit de la stylisation d’un « fruit du dragon ») et le nom de la marque, son logo donc, sous sa forme typographique.

On constate donc que, de nos jours, la majorité de ce que l’on nomme “logo” est en réalité un emblème. Bon, même si notre article se veut être tatillon en apportant ainsi des précisions sur tout ce qui se rapporte au véhicule premier d’une identité visuelle, cette « vulgarisation » de ce qu’est un logo est néanmoins d’utilisation courante aujourd’hui, et le graphiste qui s’en offusquera aurait tort de ne pas accepter cette dénomination devenue usuelle.


On ne peut pas faire simple ?

Si, bien sûr : dans le cadre de mon travail, même si j’aime à préciser et expliquer les choses à mes clients, j’emploie le mot “logo” pour désigner tout autant ces insignes et emblèmes. C’est souvent sous ce nom que je les désignerai en ces pages, pour une question de simplicité.

Depuis la fin des années 90’ on ne voit quasiment plus de logo au sens propre du mot, mais essentiellement des emblèmes. Cela explique que ces derniers aient supplantés la simple typographie initiale. Par conséquent, le mot “logo” est devenu celui employé le plus communément.

Maintenant que vous savez tout sur le logo, il ne vous reste plus qu’à vous lancer ! Vous trouverez sous peu, en ces pages, un guide détaillant pas-à-pas les différentes étapes de création, mais aussi tous les conseils et les points essentiels qui vous permettront d’anticiper et de préparer votre projet de définition de votre identité visuelle.

Quelques exemples de réalisations

Voici quelques exemples de logos réalisés au sein de mon atelier ; il s’agit d’une liste non exhaustive mais qui vous permettra cependant de vous faire une idée sur le type de travaux que je suis à même de réaliser pour vous et votre entreprise :

Vous pouvez aussi parcourir la page que je lui consacre en cliquant ici.

N’hésitez pas à me contacter au 02 32 48 19 44. Ce sera un vrai plaisir que de me consacrer à la création votre logo, valorisant positivement votre entreprise tout en véhiculant son image sur l’ensemble de vos supports de communication !

Kitsunikø, Kitsunikø, graphiste à Rouen